Live at Cabaret

Il s'agit là de ma première série photo ; si on ne compte pas mes vieux argentiques noir et blanc. L'idée était d'organiser un shoot dans une boite de nuit, tout le monde quasiment nu et portant des masques sans expressions pour symboliser le dévoilement, et l’uniformité, le masque comme symbole de déshumanisation. J'étais très jeune. La série a bien plut, et nous l'avons longtemps exposée. L'idée de base était de shooter pendant une soirée, avec la boite bondée de gens pour le moins étonnés ; et d'exposer un mois jour pour jour sur le lieu du shoot. Nous organisions l'ensemble de l'événement, de la musique, à l'organisation. L'image principale s'appelle "Muse never die" pour remercier le collectif "Muse" avec qui je travaillais à cette époque là.